Le cours bilngue en réalité

Les conditions essentielles sont la curiosité, l'ouverture d'esprit et l'engagement! Dans les cours français cette langue étrangère est priorité.  Ceci signifie assez de temps dans les premières années pour une formation variée en vue de la maîtrise orale et écrite de la langue française. Il reste assez de temps pour le fignolage d'une bonne pronociation, d'une bonne expression et de courage de parler suggéré par beaucoup d'exercices ludiques.

La manifestation des compétences régionales au-delà de la mesure normale est aussi importante. Nous ne formons pas les élèves à des <<petits français>> mais à des <<experts de la France>>.

Tandis que le cours français en monolinguisme éclairé ait lieu, les deux langues ont leur place dans le cours de géographie et d'histoire. Finalement le vif de la matière est dans le centre. C'est la raison pour laquelle chaque élève peut toujours  s'exprimer oralement en allemand. Dans ces cours les deux langues sont des lanques d'enseignement du même titre.

Mais nous encourageons les élèves de s'exprimer de plus en plus dans la langue étrangère. Il règne un bilinguisme vivant, alors au sens propre du terme une communication bilingue. C'est à dire une idée sera exprimée en allemand et réfléchie en français. Ou à l'invers. Dans le domaine écrit du cours de géographie et d'histoire bilingue qui suit strictement le programme d'études saxon et qui ne se concentre en aucun cas exclusivement sur la France, la langue française est priorité et la langue dominante.

Les matériaux sont rédigés dans la langue cible et les devoirs sur table vont être écrits dans la langue cible. Le regard du pays des partenaires qui est dès fois très bizarre et rigoureux est pris en compte.